Le film de la semaine : DIVERGENTE

Publié le par Françoise BACHELET

Le film de la semaine : DIVERGENTE

Synopsis :

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Le film est tiré d’une trilogie de romans de science-fiction américains écrits par Veronica Roth.

La Bande Annonce :

Ce qu’en pense Frédéric Foubert /www.premiere.fr

Sublimes Créatures, The Mortal Instruments, Les Âmes vagabondes… Les succédanés moches et indigents de Twilight s’étant tous plantés au box-office,  la voie est libre pour la déferlante des films post-Hunger Games. On connaît la chanson : adapté d’une saga de livres pour ados vendue à des millions d’exemplaires aux États-Unis, Divergente met en scène une jeune héroïne se rebellant contre une société dystopique fascisante. Bien que formaté au-delà du raisonnable, le nouveau produit de Summit Entertainment se distingue pourtant sans trop de peine de la concurrence young adult. Le réalisateur Neil Burger s’est un peu enflammé en citant Full Metal Jacket et Inception comme sources d’inspiration, mais il faut reconnaître que la direction photo sombre et " réaliste", l’âpreté politique de la fable et le casting de Shailene Woodley en néo-Jennifer Lawrence sont autant de paris payants. Raz de marée à l’horizon.

Publié dans Films

Commenter cet article