Livre : Suzie la rebelle dans la grande guerre - Sophie Marvaud – Nouveau Monde

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Suzie la rebelle dans la grande guerre - Sophie Marvaud – Nouveau Monde

Le destin de Suzie, 16 ans, jeune fille parisienne de bonne famille promise à un beau mariage bascule lorsqu’ éclate la Première Guerre mondiale. En vacances dans sa famille à Nouérac en Charente, elle assiste au départ pour le front de ses oncles, puis de son père, tandis que sa mère retourne à Paris s’occuper de la gestion de la pharmacie familiale.

Livrée à elle-même et brûlant de se rendre utile, elle participe aux travaux agricoles, soigne un soldat blessé, Charles, tirailleur sénégalais. De retour à Paris, elle rencontre Armand, lycéen comme elle, dont elle tombe amoureuse. Elle découvre l'horreur des tranchées, mais aussi la difficulté d'être libre quand on est une femme.

En 1916, pour supporter l'attente de celui qu'elle aime, elle intègre l'équipe de manipulatrices radio formée par Marie Curie et part en mission sur le front. Mais la chercheuse qu'elle admire est soupçonnée de trahison par les services du contre-espionnage français. Tour à tour révoltée et troublée, Suzie part en quête de la vérité, aidée par des femmes d'exception, pacifistes et féministes.

Au lendemain de l'armistice, malgré leur travail acharné à l'arrière, les femmes sont renvoyées dans leurs foyers. Toujours rebelle, Suzie s'engage dans la recherche autour de la radioactivité. Alors qu'elle travaille à l'Institut du radium auprès d'Irène Curie, elle est approchée par un espion russe qui menace son fiancé, vulnérable et marqué par les combats.

Ce roman est le récit de l’émancipation d’une jeune fille du temps où les femmes n’avaient pas droit à la parole et où leur rôle était d’être une bonne épouse pour leur mari, qu’en général elles n’avaient pas choisi, et une bonne mère. C’est dire que vouloir faire des études, scientifiques de surcroit, et refuser d’épouser un bon parti étaient des comportements inacceptables à l’époque.

On plonge avec une facilité inattendue dans ce roman sans doute parce que ce récit est écrit à la première personne, mais aussi grâce au style d’écriture de Sophie Marvaud qui fourmille de détails. On se sent vite très proche de Suzie, que l’on soutient dans chacun de ses combats et on apprend beaucoup de choses sur cette période historique, que ce soit sur la guerre elle-même comme sur la vie des civils au quotidien.

Il est à noter que "Suzie la rebelle, dans la Grande Guerre" réunit trois tomes parus entre 2008 et 2009 de manière autonome sous les titres de "1. Les Années de guerre", " 2. Le Mystère Marie-Curie" et de " 3. L’espion russe".

Publié dans Romans Français

Commenter cet article