Livre : Le quatrième mur - Sorj Chalandon - Editions Grasset 

Publié le par Sarah CHELLY

Livre : Le quatrième mur - Sorj Chalandon - Editions Grasset 

Paris, début des années 80. Georges est un étudiant sur le point de finir sa thèse et de devenir professeur. Marié à Aurore et père de la petite Louise, il est aussi metteur en scène à ses heures. Engagé en politique, il milite depuis de nombreuses années, manifestant souvent en faveur de la cause palestinienne à Paris.

Mais son cœur souffre car il veille Sam, son ami, à l’hôpital. Sam est malade et sent ses forces disparaître petit à petit. Sam, le mentor, ami cher de Georges, est sur le point de quitter ce monde. Sam, ce metteur en scène si talentueux, lui confie une dernière mission à réaliser pour lui : donner vie à son idée folle et monter l'Antigone d'Anouilh au Liban, dans le Beyrouth en guerre. Il souhaite réunir des comédiens de tous horizons, de toutes religions, pour offrir quelques heures de paix à un pays à feu et à sang.

Sam est trop malade, il ne peut plus rien faire, il compte sur Georges, et ce dernier quitte tout pour honorer le dernier vœu de son ami : sa femme, sa fille, et sa vie française. Loin de son pays, sous les feux des snipers et sous la menace des bombes, il va se trouver plongé au cœur de l'horreur de la guerre civile...Une horreur qui le marquera et le changera à jamais.

Au Liban, Georges découvre en effet la différence entre l’idéalisme politique et la réalité du conflit, qui le touche de plein fouet, et il essaye malgré tout, dans le tourbillon de ce chaos, de mener le projet à terme.

Cet ouvrage, écrit par Sorj Chalandon, qui fut longtemps journaliste à Libération, confirme le talent de cet auteur, après "Le petit Bonzi" et "Une promesse", prix Médicis en 2006. Prix Goncourt des lycéens en 2013, c'est un véritable roman coup de poing, inoubliable, nécessaire et tragique.

Car à la tragédie théâtrale, à l'histoire d'Antigone, se rajoute la tragédie de la guerre et des traces indélébiles qu'elle laisse sur le protagoniste du roman, Georges, qui reviendra en France meurtri par son expérience.

Le sujet, très fort, est traité avec un réalisme qui plonge le lecteur dans l'horreur des combats, des sacrifices de civils, éveillant ainsi les consciences sur l'absurdité et la douleur de la guerre.

Pourtant, Georges comprend peu à peu que l'art et la création annihilent les rivalités, font émerger un monde nouveau au-delà de la réalité. Les comédiens, tous d'origine différente, deviennent l'œuvre d'Anouilh, deviennent Antigone, Créon, Hémon, et ne sont plus palestinien, chrétien, ou druze.

Un roman puissant et marquant, qui met, à l'image du quatrième mur, face à face la réalité et la fiction, l'art et l'horreur, la création et la destruction.

Publié dans Romans Etrangers

Commenter cet article