Livre : Les pêcheurs de lune – Dominique Marny – Presses de la Cité

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Les pêcheurs de lune – Dominique Marny – Presses de la Cité

A la frontière de Paris et de Saint-Ouen, s'étend depuis 1885 le marché aux Puces. Sur d'anciens terrains vagues, se côtoient les marchés Biron, Paul Bert, Serpette, Vernaison et Jules Vallès, où antiquaires, brocanteurs et chiffonniers (les " pêcheurs de lune ") écoulent une marchandise disparate.

Les Puces sont à la fois un huis-clos et un théâtre où, vendredi, samedi, dimanche, les rideaux de fer se lèvent sur une nouvelle comédie de mœurs. Epoques et civilisations se côtoient au travers des allées pour le bonheur des habitués, chineurs, décorateurs, touristes et revendeurs qui font de fréquentes haltes à la brasserie Paul Bert ou à La Chope des Puces afin d'écouter du jazz manouche.

C'est là que, chaque fin de semaine, se retrouve une bande à géométrie variable mais fortement aimantée par l'atmosphère particulière des lieux. Au premier rang, il y a Maud. La trentaine, traductrice la semaine, brocanteuse le week end, sur le stand qu’elle tient avec Séverine son associée, elle tente de donner un nouveau départ à sa vie en écoutant les conseils de son amie Clarisse, vendeuse aux Galeries Lafayette, mais surtout mascotte et mémoire du quartier, et pour cause son grand-père y était chiffonnier.

Il y aussi Sylvain le jeune protégé de Clarisse qui espère que la chance lui sourira enfin ; Benoît, agent immobilier, dont l'histoire d'amour avec Maud s'achève ; Ludovic qui retape les objets que lui rapporte Benjamin de ses maraudes, Gilles et Cécile, spécialistes de l'art forain ; Nicolas qui s'applique à restaurer des bâtiments historiques, Sandrine, une jeune Normande désœuvrée bientôt maman, et quelques autres... Comptant sur l'amour, l'entraide ou l'amitié, tous s'en remettent à leur bonne étoile, à défaut d'obtenir la lune ! Et il faut dire que tout compte fait, cela fonctionne plutôt bien.

Dominique Marny construit ses romans souvent selon la même trame, ou disons plutôt en utilisant les mêmes ingrédients : un lieu principal où vont se retrouver les protagonistes de son histoire qui ont en commun d’être nombreux et d’avoir foi en la nature humaine.

On découvre dans ce roman résolument encré dans le monde moderne, dont certains problèmes sont d’ailleurs évoqués par le biais des métiers ou mésaventures des personnages principaux, une phratrie de femmes et d’hommes à laquelle on s’attache très vite, en particulier, Maud, Clarisse et Sylvain.

L’auteur démontre ici une fois de plus que l’entraide, les plans B et le système D, ça marche. Par ces temps de crise, cela fait du bien de savoir qu’il y a des choses qui fonctionnent encore. Une lecture qui met du baume au cœur et donne envie d’y croire.

A lire aussi : Jouez cœur et gagnez

Publié dans Romans Français

Commenter cet article