Le film de la semaine : LOU ! JOURNAL INFIME

Publié le par Françoise BACHELET

Le film de la semaine : LOU ! JOURNAL INFIME

Synopsis :

Lou est une jeune fille créative et rêveuse d’une douzaine d’années. Elle vit seule avec sa mère, Emma, qui a mis de côté sa vie de femme ces dernières années pour se consacrer à l’épanouissement de sa fille. Leur cocon confortable cache malgré tout quelques failles : Emma stagne et glisse doucement vers la mélancolie alors que Lou est obnubilée par Tristan son petit voisin, délaissant sa bande de copains... Leur bulle éclate alors qu’Emma entame une renaissance amoureuse et qu’un premier baiser fait rentrer Lou dans les années enivrantes de l’adolescence.


Lou ! Journal infime est l'adaptation de la bande dessinée de Julien Neel, qu'il a décidé d'adapter lui-même au cinéma. Il a eu l'idée de cette histoire en constatant un manque de présence féminine chez les héros de BD. La naissance de sa fille l'a incité à en créer une. L'auteur pensait d'abord adapter le Tome 4, très cinématographique, mais après des essais d'écriture, il décida de revenir aux sources du récit, à savoir la relation de Lou avec sa mère. Ainsi, il n'adapta pas un tome précis, mais s'inspira de l'univers de Lou pour écrire le scénario.


Le site officiel : http://www.ilovelou.Fr

La Bande Annonce :

Ce qu’en pense Cécile Mury / Télérama :

Lou, l'héroïne de la BD culte de Julien Neel, débarque au cinéma, interprétée par une mignonne inconnue, Lola Lasseron. L'auteur s'est chargé de l'adaptation et de la mise en scène, mêlant ses albums pour créer ce joli petit conte poético-kitsch, encombré de gadgets et de bi­belots vintage. L'histoire toute mimi d'une préado blondinette qui vit seule avec sa maman farfelue (Ludivine Sagnier, totalement lunaire). Les voilà qui s'éveillent à l'amour, chacune de son côté, dans une variante pseudo-seventies d'Amélie Poulain — option tourne-disque et macramé. On préfère les petites séquences animées, pastiches originaux et tendrement ironiques de mangas SF japonais...

Publié dans Films

Commenter cet article