Livre : Almanach 2015 des Terres de France - Pierre Bonte - Pressitées de la C

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Almanach 2015 des Terres de France - Pierre Bonte - Pressitées de la C

La 8e édition de l'Almanach des Terres de France, présenté cette année par Pierre Bonte, journaliste, écrivain, animateur de télévision et de radio, connu de tous pour son amour de nos campagnes, fait défiler les jours et les saisons, en compilant le meilleur et l'indispensable de nos régions, tout en alliant plaisirs, saveurs et découvertes aux couleurs de nos terroirs.

Au fil des 320 pages, on retrouve les cinq rubriques principales: découverte (balade et chemins de France, environnement, promenade en France…), gourmandises (recettes, saveurs de France…), patrimoine (contes et légendes, personnages de nos régions, grands lieux de savoir en France…), quotidien (bricolage, beauté & bien-être, jardin…), loisirs (astrologie, énigmes, comment s’appellent les habitants de…), sans oublier les fêtes, les heures de lever et de coucher du soleil et les extraits de romans " Terres de France."

Et comme chaque année, il nous dévoile son lot de surprises, avec pour le cru 2015, un ancrage plus terroir et plus rétro à la fois, comme un retour aux sources à l’esprit des premiers almanachs, avec une plus grande mise en valeur des régions, de leurs histoires et de leurs patrimoines. Mais aussi une mise en page renouvelée, avec entre autres l’apparition d’une spirale, et une partie agenda quotidien inclus.

La parution de l’almanach Terres de France est un rendez-vous annuel que l’on attend avec impatience car l’on sait qu’il nous ravira un peu chaque jour. L’idée d’un retour aux sources m’a bien plu, son petit côté vintage aussi. Rien à dire sur le contenu qui est toujours au top. Par contre, je ne sais que penser de la spirale. C’est vrai qu’elle permet d’ouvrir plus facilement et en plus grand l’almanach mais d’un autre côté, lorsque l’année finie, on le range dans sa bibliothèque, comme un livre que l’on a envie de garder, on ne voit plus qu’elle et lorsqu’il y en aura plusieurs, on ne saura pas différencier les almanachs les uns des autres…

Publié dans Société

Commenter cet article