Lire à Limoges, 10,11 et 12 avril 2015

Publié le par Françoise BACHELET

Lire à Limoges, 10,11 et 12 avril 2015

Avec plus de 30 ans d'existence, la manifestation "Lire à Limoges" est solidement ancrée dans le paysage culturel local. Traditionnellement organisée début avril, elle réunit chaque année environ 300 auteurs sous un chapiteau de 3 050 m² implanté dans le centre-ville. La manifestation, en accès totalement gratuit, accueille plus de 50 000 visiteurs, avec le souci constant de favoriser l'accès au plus grand nombre.

Fête du livre à caractère généraliste, Lire à Limoges met chaque année à l'honneur l'actualité littéraire et propose :

- des séances de dédicaces,
- des expositions,
- des tables rondes et conférences qui se déroulent dans divers sites de la ville dont l'Opéra théâtre,
- des " rendez-vous littéraires" sous le chapiteau : destinés à mettre en avant l'actualité des auteurs présents, ils sont proposés depuis 2012,
- des animations pour la jeunesse : elles se déclinent autour de rencontres dans les établissements scolaires de la ville sur la journée du vendredi. Une centaine de rencontres sont prévues sur la journée. Le prix "Coup de Cœur Jeunesse" à l'intention des classes de CM2 et le prix "Jean Claude Izzo", qui réunit un jury de jeunes lycéens, seront renouvelés. Des rencontres, spectacles ou ateliers seront également programmés tout au long du week end, sous le chapiteau et à la Bibliothèque francophone multimédia.
- des temps de lecture : dans différents lieux ainsi qu'à bord des TER,
- des prix littéraires : Six prix sont décernés durant le salon. Les prix "Cœur de la France", "Ville de Limoges", BD et "Populaire du Centre", viennent s'ajouter au prix consacrés à la jeunesse.


Autour d’Eric-Emmanuel SCHMITT, seront présents entre autres : Philippe BESSON, Delphine BERTHOLON, Janine BOISSARD, Mireille CALMEL, Malek CHEBEL, Patricia DARRE, Grégoire DELACOURT, Michel DENISOT, Vladimir FEDEROVSKI, Michel FIELD, Claude HALMOS, Marek HALTER, Axel KAHN, Marc LAVOINE, Olivier NOREK, Véronique OLMI, Daniel PICOULY, Audrey PULVAR, Michel QUINT, Tatiana DE ROSNAY, Christian SIGNOL, Karine SILLA, Jean TEULÉ, Danièle THIERY, Valérie TONGCUONG, ….


LE PROGRAMME EN DÉTAILS

VENDREDI 10 AVRIL

14H30 Master class philo, d'Eric-Emmanuel SCHMITT, invité d'honneur de Lire à Limoges. Animée par Eric Portais, critique littéraire. (Opéra –Théâtre)
Eric Emmanuel Schmitt n'est pas seulement l'un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés au monde, c'est également un agrégé de philosophie qui a le goût de transmettre et d'échanger.
C'est ainsi qu'il mènera des réflexions philosophiques au cours d'une master class qui permettra à des lycéens d'échanger avec lui sur des thèmes comme l'existence, Dieu, le stoïcisme... Une préparation inédite au bac philo. Soyez spectateurs de ce moment privilégié !

15h30 Rencontre avec Gonzague Saint Bris, animée par Jérôme Piperaud, journaliste. (Bfm – salle de conférences). Rencontrer Gonzague Saint Bris c'est accepter une promenade au travers des siècles, de remonter le cours de notre histoire...

Avant de devenir écrivain, couronné par le prix Interallié pour un livre si personnel, "Les vieillards de Brighton", Gonzague passe son enfance au Clos Lucé. C'est dans ce château devenu sa résidence, que Léonard de Vinci, invité par François Ier, imagine ses plus belles inventions. Inlassable conteur, amoureux de l'histoire de France, Gonzague Saint Bris partagera avec nous des images jamais vues de ses lieux magiques : Versailles, le château d'Honoré de Balzac, ou Lacoste, la demeure du marquis de Sade ....Filmé par des drones notre patrimoine se révèle à nous encore plus beau vu d'en haut.

16H30 Conférence "La France telle qu'en elle-même", avec Axel Kahn, célèbre généticien. (Opéra –Théâtre). Axel Kahn est l'un des scientifiques les plus respectés des Français. Son art de la vulgarisation nous permet de comprendre les enjeux des avancées de la science, parfois aussi, de ses dangers. Nous devons à ce spécialiste de biochimie, à ses travaux sur les maladies génétiques, sur la thérapie génique ou sur le cancer l'avancée des traitements d'aujourd'hui.
En Mai 2012 Axel Kahn entreprend un grand voyage. En 72 étapes il parcourt la France à la rencontre de l'autre et peut être, aussi, de lui-même. Il reprend cette grande traversée en 2013 pour relier, la pointe du Raz à Menton. De cette aventure deux livres sont publiés aux éditions Stock "Au fil des pas" et " Entre deux mers, voyage au bout de soi". Une réflexion philosophique sur la vie et, peut-être, une plus politique sur la désertification de beaucoup de nos régions. Axel Kahn le scientifique n'a jamais oublié les mots de son père, "sois raisonnable et humain " sa vie en est l'illustration.

18H00 Conférence "Oradour après Oradour" avec Dominique Danthieux et Philippe Grandcoing, historiens et auteurs de l'ouvrage Oradour après Oradour (Editions Culture et Patrimoine), animée par Marc Wilmart, auteur du film en deux parties Oradour, les voix de la douleur et aujourd'hui la mémoire (1988). (Espace CITE)
Fruit du regard croisé de deux historiens, Dominique Danthieux et Philippe Grandcoing, Oradour après Oradour, publié aux éditions Culture et Patrimoine en Limousin, ne revient pas sur le drame d'Oradour-sur-Glane mais sur le devenir du lieu après le 10 juin 1944, la reconstruction du village, les rituels du souvenir... Marc Wilmart, auteur en 1988 du film Oradour, animera le débat.

A partir de 20h30 Une invitation au cinéma...Pas seulement ! (Bfm – salle de conférences)
20h30 Interview de Tatiana de ROSNAY, conduite par Jêrome Piperaud, journalist
e.
Tatiana de Rosnay "Manderley for ever" Éditions Albin Michel
Avant le film, une rencontre avec Tatiana de Rosnay. Une façon de mieux connaitre l'écrivain français, l'un des plus lus dans le monde. La fille du célèbre scientifique, Joël de Rosnay publie, en 1992 son premier livre "L'Appartement Témoin ".
Quinze ans plus tard, 9 millions de lecteurs s'arrachent son huitième roman "Elle s'appelait Sarah". Réalisée au cinéma par Gilles Paquet-Brenner, l'adaptation qu'elle fait de son best-seller donne à Kristin Scott Thomas un rôle intense.
Aujourd'hui la romancière consacre une biographie à Daphne Du Maurier, son auteur préféré. En commun elles n'ont pas que la langue anglaise, elles inspirent aussi les cinéastes... Hitchcock décroche le seul oscar de sa carrière en réalisant "Rebecca" l'adaptation du célèbre roman éponyme publié en France chez Albin Michel. Joan Fontaine et Laurence Olivier y sont inoubliables.
En 1989, à la mort de l'écrivaine Britannique, la révélation de ses amours saphiques écorne la réputation, un peu lisse, de l'auteur. Tatiana de Rosnay beaucoup plus sage, épouse et mère comblée de deux enfants dont elle ne tarie pas d'éloges, avoue avoir néanmoins, déjà publié deux textes sulfureux sous un pseudonyme...

21h00 Projection du film Rebecca, d'Alfred Hitchcock


SAMEDI 11 AVRIL

11H00 Grand entretien avec Marek HALTER, animé par Eric Portais, critique littéraire (Opéra –Théâtre) "La religion doit promouvoir la liberté" Marek Halter.
Depuis bientôt 60 ans, sans faillir, Marek Halter combat le racisme et l'antisémitisme. Acteur acharné pour la paix au Moyen-Orient il publie aujourd'hui "Réconciliez-vous". Court texte, tel une supplique, il nous exhorte à vivre ensemble, à accepter nos différences. Fils d'un imprimeur et d'une poétesse yiddish, Marek nait en 36 à Varsovie. Exilé en France, avant d'en prendre la nationalité, il publié son premier livre en 1976 "le fou et le roi". Des lors, chacun de ses ouvrages connaît un succès retentissant ici et au-delà de nos frontières. Avec le second opus des femmes de l'Islam, Marek Halter fait revire Fatima la troisième fille du prophète. Pour nous aider à une meilleure compréhension des trois grandes religions monothéistes, Marek Halter décide de relire les textes sacrés à travers les femmes: "Brusquement tout changeait! Les événements historiques retrouvaient leur place, les invraisemblances disparaissaient".

14H30 Prélude littéraire avec Véronique OLMI (Opéra –Théâtre). Véronique Olmi "J'aimais mieux quand c'était toi" Editions Albin-Michel. "La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté " François Mauriac.

Ecouter Véronique Olmi dire à haute voix ses textes c'est, à n'en pas douter, une invitation enchanteresse. Dès 1998 La Comédie Française monte au Vieux Colombier "Point à la ligne" l'une de ses premières pièces de théâtre. Le succès ne se démentira plus jamais. En 2002 Pierre Arditi et Ariane Ascaride triomphent au théâtre du Rond- Point dans " Mathilde" mis en scène par Didier Long. Son œuvre théâtrale et romanesque est traduite dans le monde entier. Trop rare sur les planches ou au cinéma, profitons de ce moment qu'on aimerait voir durer des heures.

15H00 Grand entretien avec Eric-Emmanuel SCHMITT, invité d'honneur, conduit par Eric Portais, critique littéraire. (Opéra –Théâtre) Après le grand master class philo d'Eric-Emmanuel Schmitt, c'est à une invitation plus intime, plus personnelle que nous vous convions. Le romancier, essayiste et dramaturge revient sur son parcours, sur ce qui nourrit son œuvre.
De sa découverte de Jean Marais sur scène à 16 ans nait sa passion pour le théâtre. Dix-huit ans plus tard, trois Molières récompensent sa pièce "Le Visiteur". Il entre définitivement dans la liste très fermée des dramaturges les plus joués dans le monde. Amoureux de Mozart, il écrit un livre subjuguant "Ma vie avec Mozart " avant de traduire en français "Les Noces de Figaro" et "Don Giovanni".
Dans chacun de ses livres, l'agrégé de philosophie tient le stylo du romancier. Une raison suffisante pour qu'Éric-Emmanuel Schmitt ait convié Jacques Arnould, chargé des missions éthiques au CNES à le rejoindre sur scène. Plusieurs des livres du scientifique évoquent les défis lancés par la science aux chrétiens. Échanges croisés entre le philosophe et le théologien apporteront peut être une réponse à Éric-Emmanuel Schmitt qui pense, après avoir vécu lors d'une nuit au Sahara une expérience mystique, que " Tout est justifié".

16H30 Table ronde "Donnons leur envie d'avoir envie" avec Noëlle CHATELET, Claude HALMOS, Audrey PULVAR, Farid ABDELKRIM, Henri LOEVENBRUCK et Eric de MONTGOLFIER, animée par Eric Portais, critique littéraire. (Opéra –Théâtre). L'actualité tragique du début de l'année nous force à constater que depuis des mois un climat anxiogène ronge notre société. Des exactions plus ou moins graves mettent, souvent, en cause des jeunes gens. Certes, si l'on comprend les interrogations, les angoisses liées à l'adolescence, à la construction de l'individu, le comportement de certains nous interroge.
Grâce à la perspicacité de nos invités, à leurs expériences nous analyserons ce qui amène, parfois, des jeunes de différents milieux sociaux professionnels à une radicalisation de leur conscience politique ou religieuse. Éric Emmanuel Schmitt fait le constat terrible que "notre société est organisée de telle sorte qu'il vaut mieux être une chose qu'une conscience".
Aurions-nous oublié de laisser la place aux rêves dans notre souci de performance ? Serions-nous, nous les héritiers de Mai 68, les fossoyeurs d'une société où tout devait être possible? Retenons la parole de Pierre Niney lors de sa consécration aux Césars "On a besoin aujourd'hui d'une jeunesse qui rêve et à qui l'on donne les moyens." Leur avons-nous laissé la possibilité de s'investir pour leur futur ?
Noëlle Châtelet "Madame George" Editions du Seuil. Audrey Pulvar "Libres comme elles ; portraits de femmes singulières" Éditions de la Martinière. Claude Halmos "Est -ce ainsi que les hommes vivent?" Éditions Fayard. Farid Abdelkrim "Pourquoi j'ai cessé d'être islamiste" Les Points sur les I Editeur. Henri Loevenbruck "Nous rêvions juste de liberté" Editions Flammarion. Éric de Montgolfier "Une morale pour les aigles et une autre pour les pigeons " Editions Michel Lafon

18H00 : Table ronde "Quand le polar fait son marché", avec Jean-Paul Chaumeil, Pascal Martin et Michel Quint, animée par Gérard Meudal, journaliste. (Bfm – salle de conférences). Que ce soit dans les coulisses de l'économie ultralibérale, l'univers des traders ou le marché de l'art, le roman noir a toujours trouvé un terreau fertile dans le monde de la finance. Avec son premier roman Ground zéro Jean-Paul Chaumeil nous entraîne dans des transactions douteuses qui se tiennent au World Trade Center de New York un certain 11 septembre, Michel Quint fait revivre dans Veuve noire les années folles à Montparnasse où les toiles de maître deviennent l'objet d'un véritable trafic tandis que Pascal Martin implante carrément une salle de marché entre les quatre murs d'une cellule de Fleury-Mérogis.

DIMANCHE 12 AVRIL

10h30 Table ronde "Les experts", avec Danielle Thiéry, Laurent Guillaume et Olivier Norek, animée par Gérard Meudal, journaliste. (Espace des rendez-vous littéraires – chapiteau de Lire à Limoges). Ils sont policiers et ils écrivent du polar inspiré de leur expérience professionnelle. Avec Danielle Thiéry, première femme à accéder au grade de commissaire divisionnaire dans la police française, Laurent Guillaume, spécialiste des affaires de lutte contre le trafic de stupéfiants et qui a commandé une unité mobile dans le Val de Marne spécialisée dans l'anticriminalité et les violences urbaines et Olivier Norek, lieutenant de police à la section enquêtes et recherches de SDPJ 93, plongez dans des romans qui explorent avec brio les dessous de la lutte contre le crime et apportent en prime un parfum inquiétant d'authenticité.


11h00 Grand entretien avec Michel DENISOT, rejoint par Raymond DOMENECH. Entretien conduit par Eric Portais, critique littéraire. ( Opéra –Théâtre). On pourrait presque parler d'un retour au pays pour Michel Denisot qui a fait ses armes de journaliste à Limoges: Il est pigiste à la station régionale de L'ORTF. (Pour les plus jeunes l'ORTF c'est l'ancêtre de la télévision d'aujourd'hui elle-même l'ancêtre d'internet !). Michel Denisot a tout conquis sans le bac, il l'a raté 3 fois! Il a créé des émissions emblématiques. A son micro les personnalités se confient sans retenue. Le journaliste est de ceux qui font l'unanimité : Généreux, drôle, cultivé, passionné... Pour parler de sa passion du foot Raymond Domenech rejoindra sur la scène de L'Opéra Théâtre l'ancien patron du PSG, l'ancien présentateur de "Téléfoot" avec Thierry Roland. À n'en pas douter nous parlerons de penalties, de buts, des joueurs, des occasions ratées, de l'argent dans le sport, des jours de gloire mais, aussi, et surtout des valeurs du sport.

14h30 Conférence de Stéphane BOURGOIN, "Le dalhia noir : dans la tête des tueurs en série", animée par Gérard Meudal, journaliste. (Espace CITE). Stéphane Bourgoin spécialiste mondial des tueurs en série, nous propose de pénétrer le monde obscur de ces criminels. Sa vie bascule en Californie en 1976, le jour où sa compagne est violée et tuée par un Serial Killer. Depuis il n'a de n'a de cesse d'étudier la psychologie, le comportement de ces meurtriers. Ses liens étroits avec le FBI lui permettent de rencontrer dans leurs prisons près de 70 des plus dangereux tueurs en série. Son enquête sur le meurtre d'Elisabeth Short tuée en 1947 met fin à l'affaire du "Dalhia Noir". La lecture des livres de Stéphane Bourgoin est toujours horrifiante et captivante comme le meilleur des polars Le documentaire projeté "Paroles de criminels" n'a rien à envier au "Silence des Agneaux" de Jonathan Demme. Si le travail de Stéphane Bourgoin inspire les maitres du roman noir, la réalité qu'il nous donne à voir n'est malheureusement pas de la fiction !

14H30 Table ronde "journalistes et politiques : une drôle d'histoire", avec (sous réserve) Béatrice GURREY, journaliste au Monde, Candice NEDELEC, chef de rubrique politique au magazine Gala, Rachid ARHAB journaliste, ancien membre du CSA, François CLEMENCEAU, rédacteur en chef du Journal du Dimanche, Emmanuel FAUX, rédacteur en chef à Europe 1, Pierre PUCHOT, journaliste à Mediapart et Serge RAFFY, rédacteur en chef du Nouvel Observateur. Comment les journalistes, chroniqueurs ou éditorialistes, qui rendent compte au quotidien des discours ou des actions des politiques, influent ils sur l'opinion publique? Quid de l'indépendance des rédactions des journaux, des télévisions ou des radios, souvent, propriétés de grand groupes L'émergence de nouveaux médias a –t-elle changé le comportement du microcosme politique ? Néanmoins faut-il craindre pour notre libre arbitre? Sommes-nous influencés par ces journalistes, parfois moralisateurs, ou par l'avalanche des sondages? Les journalistes qui ont pour mission de rendre compte sont-ils, aujourd'hui, les nouveaux leaders d'opinion ? Autant de questions, et bien d'autres, auxquelles nos invités ont accepté de répondre ...

Publié dans L'info du jour

Commenter cet article