Livre : Mon  potager tranquille – Patricia Beucher – Alternatives

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Mon  potager tranquille – Patricia Beucher – Alternatives

Vous rêvez de croquer les légumes de votre jardin ? Vous avez zéro ou peu d'expérience ? Vous ne savez pas distinguer un poireau d'un pied de tomates ? Vous ne disposez que d'un bord de fenêtre, d'un lopin riquiqui ? Votre grand terrain vous fait rêver de légumes frais toute l'année pour moins de 50 euros ? Suivez ce guide, cet ouvrage est fait pour vous !

En effet, voici le mode d'emploi détaillé d'un potager sur mesure pour débutant absolu. Une méthode pour jardiner sans corvées ni soucis, et la preuve que l'on peut concilier liberté et potager au grand complet.

Et ce n’est pas tout, si vous êtes du genre gastronome, ou curieux de mets choisis, vous serez servi ! Voici un catalogue des meilleures variétés de légumes et d'aromatiques, y compris les plus exotiques, avec leur mode d'emploi, récoltes comprises. Cultivé par un auteur amateur de bonne cuisine, ce Potager tranquille devrait vous ravir les papilles et vous tenir en grande forme.

Extrait :

Introduction

UN POTAGER GÉNÉREUX

C'est bien connu, jardiner relaxe, mais cultiver un potager vous comble. Et voici non seulement un bonheur à la portée des plus fauchés mais aussi une bonne petite économie d'environ 1 500 € l'an.
Le jardinier «potagiste» est partageur de nature. C'est la tradition. C'est comme ça que les plantes voyagent depuis des lustres, que nous avons connu et apprécié la tomate et le basilic, le haricot et la coriandre. Et cette heureuse nature est plus vivante que jamais.
Régaler sa petite famille et les copains, imaginer n'importe quel(le) inconnu(e) avenant(e) le quittant les bras chargés de gourmandises, fait carburer le jardinier au point de l'entraîner dans une production débordante. Résultat : il suffit d'être un brin avenant pour savourer l'incomparable délicatesse de la laitue dégustée sitôt cueillie, apprendre à ne cultiver que les plus délicieuses parmi les quelque 500 variétés de tomates ou de salades en circulation, découvrir «la» carotte qui réussit dans le terroir, car dans les potagers, ça donne à tout va !
Et non seulement des plants, des graines et des légumes, mais aussi leur mode d'emploi.
Génie des acclimatations les plus audacieuses, le jardinier contemporain se débrouille comme un chef avec les moyens du bord et distribue à qui veut poireaux de vigne, haricots plats portugais, petite coriandre marocaine, concombres persans à graines roses... Propagés de bouche à oreille, ils tricotent avec entrain une nouvelle mémoire des papilles avec d'ancestrales spécialités locales en une réjouissante identité nationale.
Tranquillement, sans tapage. En se moquant bien des lois qui voudraient l'entraver, car les légumes aussi ont leurs contrôles d'identité ! Résultat : le bio gagne du terrain tous azimuts.

BON C'EST BIO !

Motivation numéro 1 du jardinier potagiste : savoir ce qu'il met dans son assiette. Alors, non content d'arrêter les granulés et la bombinette tue-tout, et de faire dégringoler le marché du pesticide de jardin avec l'efficacité ravageuse d'un escargot en forme (vitesse de croisière - 20% l'an !), voilà qu'il s'est aperçu que les semences bio sont bien plus gastronomiques que les ordinaires et moins chères. Avec en prime ce bonus : il est facile de les reproduire. Gratis.

BIO C'EST RELAX !

Soyez tranquille, jardiner en bio gastronome ne vous emberlificotera pas dans un programme de fou. Même si pour atterrir au bon moment dans votre assiette, légumes et aromatiques doivent être installés selon un calendrier dicté par les saisons, il s'orchestre très bien, car on a toujours au moins deux semaines de latitude pour accomplir les impératifs du moment, y compris au printemps, la saison la plus contraignante.
La preuve : une petite dizaine de jours annuels d'entretien me permet de cultiver un potager de 300 m2 pour le bonheur de trois convives au bon appétit !
Le seul point un peu délicat dans tout ça c'est de bien connaître son terroir pour s'y adapter. En souplesse. En douceur, avec pour les curieux de nature, le très vif plaisir de se cultiver en cultivant le meilleur. Une histoire vivante et passionnante, celle de la nature en direct.
Alors, en route pour le programme «gastronome et tranquille» !

Publié dans Nature-Environnement

Commenter cet article