Livre : Le Japon d'Amélie Nothomb - Livre de Poche

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Le Japon d'Amélie Nothomb - Livre de Poche

Une très belle édition collector pour ce majuscule qui réunit 4 titres phares et une nouvelle d'Amélie Nothomb, sur le thème du Japon, pays cher à l'auteur, puisque celui de son enfance.

Vous pourrez donc découvrir ou relire, dans l’ordre chronologique :

MÉTAPHYSIQUE DES TUBES : Jusqu'à deux ans et demi, Amélie se décrit comme un tube digestif, inerte et végétatif. Puis vient l'événement fondateur qui la fait chuter dans l'univers enfantin. Durant six mois s'ensuit la découverte du langage, des parents, des frères et soeurs, des nourrices japonaises, du jardin paradisiaque, des passions (le Japon et l'eau), des dégoûts (les carpes), des saisons, du temps. Tout ce qui, à partir de trois ans, constitue la personne humaine à jamais. Car à cet âge-là, tout est joué, le bonheur comme la tragédie... Tel est le message que nous envoie ce bébé à l'oeil noir observant fixement le monde avec acuité. Une acuité doublée d'un sens de l'ironie à la fois amusée et désespérée qui fait la singularité d'Amélie Nothomb.

STUPEUR ET TREMBLEMENTS : En 1990, au Japon, Amélie est engagée comme interprète chez Yumimoto, une entreprise d'import-export. Elle pense que son rêve de vivre comme une Japonaise va pouvoir se réaliser. Mais, très vite, elle sent bien que la réalité du système Yumimoto obéit à d'autres lois que celles de son désir.

NI D’ÈVE NI D’ADAM : Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, l’auteur a seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’Eve ni d’Adam révéle qu’à la même époque et dans le même lieu, elle a aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier…

LES MYRTILLES : Amélie Nothomb ne trouve pas de myrtilles au Japon. Elle se renseigne et trouve finalement le seul endroit où il est possible qu’il y en ait : le mont Assama-Budô. Elle part donc à la découverte de ce lieu et, dans ce périple, fera une rencontre qu'elle dévoile dans ce court texte d'une dizaine de pages.

LA NOSTALGIE HEUREUSE : Cela faisait seize ans qu’Amélie Nothomb n’était pas retournée au Japon, son pays natal qu’elle n’a cessé d’imaginer, de réinventer. Sous sa plume et dans son cœur, il était devenu fiction. Mais dans ce récit autobiographique, tout se veut réel. L’auteur retrouve des lieux, des êtres qui ont compté, nous raconte ses émotions, ses impressions. Elle évoque aussi ses rapports avec la langue apprise dans son enfance, puis oubliée.

Pour ceux que le poids du livre pourrait effrayer, il est à noter que l'objet est relié à la japonaise, (si, si , cela ne s’invente pas !), c'est-à-dire que la reliure n’est pas collée mais cousue, ce qui permet de poser le livre à plat et de l’ouvrir en grand sans l’abîmer, pour un confort de lecture maximum.

Publié dans Romans Etrangers

Commenter cet article