Livre : Villégiature des bords de mer - Sous la direction de Bernard Toulier – Editions du patrimoine

Publié le par Françoise BACHELET

Livre : Villégiature des bords de mer - Sous la direction de Bernard Toulier – Editions du patrimoine

La mode de la villégiature thermale est lancée à la fin du XVIII ème siècle par les Anglais et s’étend très vite aux stations balnéaires dans toute l’Europe : les aristocrates se prennent d’un véritable engouement pour ces séjours à la fois ludiques et thérapeutiques.

Au XIX ème siècle, l’essor de l’aménagement du littoral est fulgurant et ne cesse de croître jusqu’aux années 1930.

Jetées, digues, esplanades, promenades plantées, « mails » et avenues facilitent l’accès et la promenade au sein de stations balnéaires entièrement aménagées pour le bien-être des estivants : établissements de bains et de santé, courts de tennis, hippodromes, golfs, sports nautiques mais aussi musées, casinos, théâtres, cafés, opéras, lieux de cultes…

On érige de somptueuses villas, des folies luxueuses et des hôtels fastueux agrémentés de jardins sophistiqués et luxuriants. Puis, avec les congés payés en 1936, la villégiature se démocratise et les villes multiplient alors les hôpitaux, sanatoriums, campings et colonies de vacances.

Éclectisme, originalité, pittoresque, brio, mais aussi confort et soin caractérisent les édifices, du plus modeste au plus extravagant et du plus fonctionnel au plus inventif. L’essor de la villégiature a donné naissance à une architecture et un urbanisme qui sont bien davantage qu’un style : c’est un esprit, un mode de vie, voire un modèle de société.

Cet ouvrage, qui couvre tout le littoral français soit 10 régions, présente l’étude approfondie de trois siècles d’histoire des bains de mer, à travers l’architecture et le décor, mais aussi le paysage et le climat, l’urbanisation du littoral, l’évolution des techniques et de la société.

Il aborde un éventail de thèmes : l’architecture et son décor mais aussi l’urbanisme, les jardins, l’aménagement du territoire, les pratiques urbaines développées dans des villes créées ex-nihilo, l’idéologie du sport...

Loin d’être un pur catalogue de formes par sa documentation exceptionnelle à la fois spectaculaire et en grande partie inédite, ce livre offre une histoire du contexte social et économique, car la villégiature a fonctionné comme un antidote à l’industrialisation de la société.

Feuilleter l'ouvrage

Publié dans Beaux livres-Arts

Commenter cet article