Le Film de la Semaine : LE BGG – LE BON GROS GEANT

Publié le par Françoise BACHELET

Le Film de la Semaine : LE BGG – LE BON GROS GEANT

Synopsis :

Le Bon Gros Géant ne ressemble pas du tout aux autres habitants du Pays des Géants. Il mesure plus de 7 mètres de haut et possède de grandes oreilles et un odorat très fin. Il n’est pas très malin mais tout à fait adorable, et assez secret. Les géants comme le Buveur de sang et l’Avaleur de chair fraîche, sont deux fois plus grands que lui et aux moins deux fois plus effrayants, et en plus, ils mangent les humains. Le BGG, lui, préfère les schnockombres et la frambouille. À son arrivée au Pays des Géants, la petite Sophie, une enfant précoce de 10 ans qui habite Londres, a d’abord peur de ce mystérieux géant qui l’a emmenée dans sa grotte, mais elle va vite se rendre compte qu’il est très gentil. Comme elle n’a encore jamais vu de géant, elle a beaucoup de questions à lui poser. Le BGG emmène alors Sophie au Pays des Rêves, où il recueille les rêves et les envoie aux enfants. Il va tout apprendre à Sophie sur la magie et le mystère des rêves…

Avant leur rencontre, le BGG et Sophie avaient toujours été livrés à eux-mêmes, chacun dans son monde. C’est pourquoi leur affection l’un pour l’autre ne fait que grandir. Mais la présence de la petite fille au Pays des Géants attire bientôt l’attention des autres géants…

Sophie et le BGG quittent bientôt le Pays des Géants pour aller à Londres voir La Reine et l’avertir du danger que représentent les géants. Mais il leur faut d’abord convaincre la souveraine et sa domestique, Mary que les géants existent bel et bien ! Tous ensemble, ils vont mettre au point un plan pour se débarrasser des méchants géants une bonne fois pour toutes…

Le BGG – Le Bon Gros Géant est une adaptation du livre du même nom écrit par Roald Dahl en 1982.

La Bande Annonce :

Ce qu’en pense Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé :

Après deux films "adultes" (Lincoln et Le Pont des espions), Steven Spielberg revient à la veine la plus enfantine de son inspiration, celle de E.T., Hook et Les Aventures deTintin. Le BGG –_Le Bon Gros Géant est un projet qu’il tentait de faire aboutir depuis longtemps (…).

D’une géniale simplicité malgré l’arsenal technologique qu’a nécessité son tournage en performance capture, Le BGG est une fable merveilleuse sur les pouvoirs sans limite de l’imaginaire, un conte au tempo cotonneux qui fait l’effet d’un songe. Drôle, tendre et sentimental, il donne l’impression qu’un oncle bienveillant (Spielberg lui-même) est en train de nous chuchoter une histoire à l’oreille pour nous aider à trouver le sommeil. Faites de beaux rêves… C.P.

Publié dans Films

Commenter cet article