La Suisse perd un de ses grands intellectuels

Publié le par Swissinfo.ch / Françoise BACHELET

Le romancier, essayiste, dramaturge et journaliste zurichois Hugo Loetscher est décédé à 80 ans mardi 18 août à Zurich après une lourde opération, indiquent les éditions Diogenes.


Né en 1929 dans un quartier ouvrier de Zurich, polyglotte, grand connaisseur du Brésil et de l'Asie du sud-est, il était à cheval sur les cultures et les genres littéraires et fut en 1992 lauréat du Grand Prix Schiller, la plus haute distinction littéraire suisse.


Professeur invité aux Universités de Fribourg, de Californie du Sud, de Munich, de Porto ainsi qu'à la City University de New York, il était aussi membre de l'Académie des langues et de la poésie de Darmstadt, en Allemagne et a aussi été président de l'Association des écrivains suisses.


Après des études en sciences politiques, histoire de l'économie, en sociologie et en littérature à Zurich ainsi qu'à Paris, l'auteur a écrit notamment pour la Weltwoche et la Neue Zürcher Zeitung.


Couronné par une multitude de prix, cet écrivain suisse de langue allemande a d'abord été reconnu en France, où la grande majorité de ses romans ont été traduits en français et publiés à Paris, avant de s'imposer en Suisse romande.


Ses oeuvres les plus connues sont "Le déserteur engagé", "Si Dieu était suisse" et "La tresseuse de couronne".

Le 21 août prochain doit paraître son nouveau livre War meine Zeit meine Zeit, un bilan intellectuel de sa vie et de son oeuvre, selon son éditeur.

 

Publié dans L'info du jour

Commenter cet article