Décès d'André Schiffrin, éditeur franco-américain rebelle

Publié le par AFP/Françoise BACHELET

livres_a_lire_andre_schiffrin.jpg

 

L'éditeur américain d'origine française André Schiffrin, qui avait publié aux Etats-Unis Sartre, Foucault ou Chomsky, est mort à Paris dimanche à l'âge de 78 ans, a-t-on appris lundi auprès de sa maison d'édition The New Press.

 Présenté par le New York Times comme "l'un des hommes les plus influents dans le monde des lettres" américaines, il est mort des suites d'un cancer du pancréas, a ajouté auprès de l'AFP la maison d'édition basée à New York.

 André Schiffrin avait dirigé pendant 28 ans, jusqu'en 1990, Pantheon Books, une branche de Random House qu'il avait dédiée à la publication d'auteurs, souvent de gauche, comme Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Günter Grass, Julio Cortazar, Marguerite Duras ou Noam Chomsky.

Refusant toute compromission, André Schiffrin avait été licencié en 1990 par Random House. Son départ, qui avait été largement relayé dans la presse, avait agité le monde des lettres américaines, rappelle le New York Times.

L'éditeur avait ensuite fondé The New Press, une maison d'édition de type associatif, qui publie des ouvrages de littérature mais aussi des documents sur les droits de l'homme, la classe ouvrière américaine, la géopolitique ou l'écologie, et dont il est resté le directeur jusqu'à sa mort.

André Schiffrin, né à Paris, était arrivé tout jeune à New York où ses parents s'étaient installés en 1941 après avoir quitté la France pour fuir les persécutions visant les juifs. Son père Jacques Schiffrin, un intellectuel d'origine russe, avait fondé la prestigieuse collection de la Pleïade (Gallimard).

André Schiffrin avait aussi publié plusieurs ouvrages de réflexion sur le monde de l'édition dont "L'Argent et les mots" ou "Le contrôle de la parole".

Il avait deux filles, dont l'une est l'épouse de Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie.  

Publié dans L'info du jour

Commenter cet article