Le film de la semaine : BELLE ET SEBASTIEN

Publié le par Françoise BACHELET

livres_a_lire_belle_et_sebastien_lefilm.jpg
 
Synopsis :  
Ça se passe là-haut, dans les Alpes. Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages. Ça se passe dans un village paisible jusqu'à l'arrivée des Allemands. C'est la rencontre d'un enfant solitaire et d'un chien sauvage. C'est l'histoire de Sébastien qui apprivoise Belle. C'est l'aventure d'une amitié indéfectible. C'est le récit extraordinaire d'un enfant débrouillard et attendrissant au cœur de la Seconde Guerre mondiale.  C'est l'odyssée d'un petit garçon à la recherche de sa mère, d'un vieil homme à la recherche de son passé, d'un résistant à la recherche de l'amour, d'une jeune femme en quête d'aventures, d'un lieutenant allemand à la recherche du pardon. C'est la vie de Belle et Sébastien...
 
Adaptation du roman et du feuilleton télévisé éponyme de Cécile Aubry
 
La Bande Annonce :
 
 
Ce qu’en pense Fabrice Leclerc / Studio Ciné Live :
Dans le registre ultra-codé du film familial de Noël, Nicolas Vanier semble avoir compris la mécanique et évité les embûches du lacrymal ou du surligné. Maître des grands espaces, il a dompté ses focales en insufflant une grosse dose de tendresse. Son idée de "réinventer" un autre Belle et Sébastien, en transposant son intrigue en pleine Seconde Guerre mondiale, plaira ou pas, mais c'était sûrement le seul moyen d'échapper à la comparaison avec l'œuvre de Cécile Aubry. Belle et Sébastien est un film à hauteur d'homme et à l'esprit d'enfant, qui devrait rougir les yeux de vos chères têtes blondes. Et aussi filer un gros coup de nostalgie aux parents quadras pour qui Belle et Sébastien restera à jamais comme LE feuilleton de leur enfance. De la nostalgie en barre.

Publié dans Films

Commenter cet article