Le Magreb des livres à Paris

Publié le par Afaf SAKHI

livres_a_lire_le_magreb_des_livres_2012.jpg

 

Le Maghreb des livres aura lieu les 11 et 12 février  à l’Hôtel de Ville de Paris.  165 auteurs et 5 000 à 6 000 visiteurs sont attendus pour animer cafés littéraires, débats et tables rondes.

Comme chaque année, plus d’une centaine d’auteurs de poésie, de romans, d’essais, de BD ou de beaux livres seront au cœur des deux journées du Magreb des livres à Paris. Au programme, des cafés littéraires et des ateliers de contes et de calligraphie sont proposés. Pour la première fois également, se tiendra un café maure où alterneront des interviews d’auteurs et des lectures de textes sans interruption. Questionné sur les spécificités de cette nouvelle édition, Georges Morin, président de l’association "Coup de soleil", répond que "  La première grande spécificité réside dans le fait que ce sont les lettres marocaines qui sont à l’honneur pour cette année, à travers des tables rondes et des débats avec des écrivains marocains venant de tous horizons." Il ajoute que ce salon connaît un grand succès et une affluence considérable : "pour cette année, on attend entre 5 000 et 6 000 visiteurs, plus de 1 000 livres et 160 auteurs pour donner leurs opinions sur les choses, vu le contexte actuel", a-t-il déclaré.

La manifestation accueillera la plupart des ouvrages publiés en 2011 relatifs au Maghreb et aux questions de l’intégration. Avec des œuvres du Maroc, de France, d’Algérie et de Tunisie, écrites en différentes langues. Kebir Mustapha Amni, Zakya Daoud, Fouad Laroui, Mohammed Nedali sont quelques noms d’auteurs qui ont répondu présent pour participer à ce salon. Ajoutons à cela des universitaires comme Youssef Belal, Mâati Mounjib, El-Yamine Soum et de jeunes talents comme Naima Rachdi, Maria Guessous ou Fadwa Islah qui viendront enrichir ces deux journées de réflexions. Les journalistes ne sont pas en reste pour cette 18e édition, avec la participation de Karim Boukhari ou encore Ignace Dalle, entre autres. L’indépendance de l’Algérie qui fête ses 50 ans aujourd’hui est un sujet qui s’impose, elle y aura aussi sa place, avec la présence de nombreux titres sur le sujet. Ainsi, une table ronde sera consacrée à la solidarité maghrébine avec les Algériens durant la guerre, un café littéraire sur les Pieds noirs et un autre sur le 17 octobre 1961. Dans ce sens, un hommage sera rendu à Frantz Fanon. Sans oublier les révolutions arabes auxquelles plusieurs tables rondes et discussions seront consacrées pour analyser et partager les différents points de vue.

Des séances de dédicaces regroupant 130 participants, des entretiens, des lectures, des espaces revues, vidéo et jeunes compléteront cette fête du livre. Ainsi que des expositions et des rencontres avec des artistes, dont un calligraphe et plusieurs dessinateurs de presse, peintres et photographes. À noter que l’association "Coup de soleil" a été créée en 1985 afin de rassembler les gens originaires du Maghreb et leurs amis. Elle a pour vocation première de renforcer les liens entre ces populations, quelles que soient leurs origines géographique (Algérie, France, Maroc ou Tunisie), culturelle (arabo-berbère, juive ou européenne), ou historique (immigrés ou rapatriés). Elle a aussi pour objectif de mettre en lumière les apports multiples du Maghreb et de ses populations à la culture et à la société françaises. " Cette 18e édition traitera de ce débat "nauséabond" qu’est la question de l’islam, de l’immigration et du terrorisme en France, en ce moment. Un cocktail détonant qui fait couler beaucoup d’encre et auquel on voudrait mettre fin en proposant différentes lectures. " dixitGeorges Morin.

Afaf Sakhi /www.lematin.ma

Publié dans L'info du jour

Commenter cet article