Livre : L’architecture vue par les pigeons - Basile Plumagile - Editions Phaidon

Publié le par Françoise BACHELET

livre livres a lire l architecture vue par les pigeonsDans ce tout premier livre écrit par un pigeon, Basile Plumagile,coeur qui comme ses congénères, est féru d’architecture, a décidé de nous faire partager sa passion en nous embarquant dans un voyage autour du monde, dont le but est de nous donner son point de vue avisé sur les bâtiments qu’il visite.
 
L’ouvrage décrit les 40 édifices les plus célèbres dans le monde, tels Big Ben, La Tour Eiffel, la Sagrada Familia, le Colisée, le Taj Mahal, la grande muraille de Chine, l’Opéra de Sydney, les édifices publics de Brasília, la Maison sur la cascade, etc. Le tout sur un ton drôle, vivant, attrayant et magnifiquement porté par les illustrations et collages de l’artiste Natsko Seki.
 
Ce livre éducatif et ludique, est une parfaite initiation aux plus beaux bâtiments du monde et aux grands principes de l’architecture. Pour les enfants à partir de 7 ans
 
Extrait :
 
Le Patchwork aux merveilles  ou la cathédrale de Canterbury

Ce matin, je me suis envolé, ailes déployées, pour la côte sud-est de l'Angleterre. Malgré ma tristesse de quitter ma chère Elsa et mes amis, j'avais hâte d'entamer mon voyage. Et quoi de plus beau pour commencer que la cathédrale de Canterbury ?

 

Tout l'intérêt d'une cathédrale, vois-tu, est de faire en sorte que les visiteurs soient émerveillés par la gloire des cieux, et effrayés par les horreurs de l'enfer. Une cathédrale est en fait une immense machine médiévale à effets spéciaux, un peu comme lorsque la scène la plus incroyable d'un film en 3D te cloue à ton fauteuil, sauf qu'il s'agit ici de pierre et de vitraux.


J'ai aperçu de loin les hautes flèches ornementées de l'imposante cathédrale. En m'approchant au-dessus de la ville, profitant d'une brise aux senteurs marines, alors que le soleil se réfléchissait sur les immenses vitraux, un frisson d'impatience m'a traversé.


Commencée en 597, la cathédrale a été de nombreuses fois reconstruite et agrandie au fil des siècles et dans de nombreux styles différents. L'archevêque de la cathédrale est le chef de l'Église d'Angleterre. Pendant des centaines d'années, ce statut a représenté un pouvoir équivalent à celui du roi. Chaque nouvel archevêque a voulu ainsi laisser sa propre empreinte sur l'édifice pour marquer son territoire, un peu comme les chiens font leurs besoins sur les lampadaires, mais de façon bien plus élégante.


Des centaines de touristes se pressent toujours dans la cathédrale. En sautillant, j'ai réussi à franchir les anciennes portes en bois de l'entrée avant de me cacher sous un banc. Ouah ! Impressionnant ! Je peux te dire que les effets spéciaux fonctionnent ! Il y a tant de belles choses à voir que je ne savais plus où regarder...

 

Dans la crypte, je me suis retrouvé face à un monstre hideux. Heureusement, ce n'était qu'une statue très réaliste, façonnée par des tailleurs de pierre du Moyen Âge pour que les croyants aient peur de l'enfer. Quand j'ai vu un énorme lutrin (un pupitre pour poser les livres) de bronze en forme d'aigle prêt à s'envoler, mon sang n'a fait qu'un tour. Épuisé par tant d'émotions, je suis sorti, chancelant, pour me reposer sur la tombe d'une certaine Mme Spurgeon. Cette cathédrale est d'une beauté à couper le souffle, et de combien d'édifices peut-on dire cela ?

Publié dans Culture Artistique

Commenter cet article