Livre : Sexe Chronique – Geneviève Drolet – Coups de tête

Publié le par Françoise BACHELET

livre_livres_a_lire_sexe_chronique.jpgKira est une artiste de cirque. Son corps est un objet, un bien de consommation. Kira est le fantôme d'une jeune femme. Elle est une fente infinie, une cavité parcourue de froissements, de frictions, de moiteurs. Elle est une étreinte, un étau grinçant, une convulsion, un fluide, un contenant; la certitude d'un néant. Kira est une artère dégagée, un canal dilaté qui aimerait être une femme, qui aimerait être.

 

Sexe chronique, c'est la recherche de l'infini propre au cirque, c'est l'inconstance d'une union belle et obscène à la fois. C'est le sexe, cette maladie chronique qui lie, sépare, collisionne les êtres, avec ses relents d'amours factices et ses promesses capricieuses. C'est une quête d'amour, de soi, des autres, de lui...

 

Kira, contorsionniste à la pige, est une jeune femme mal dans sa peau, qui voudrait connaître l’amour, le vrai. Et comme toute personne qui le cherche, elle croit le voir partout et se perd dans des relations sans avenir et destructives.

 

Geneviève Drolet, à travers son personnage principal aborde des sujets délicats tels que la relation au corps lorsque celui-ci est utilisé comme « outil de travail » dans une activité artistique, mais aussi d’un point de vue plus personnel celle que chacun à avec son propre corps et qui peut être très compliquée.

 

L’auteur décrit très bien les effets négatifs de ce besoin d’amour si grand de l’autre,  lié à une pauvre estime de soi-même et qui vire à la dépendance affective avec tout ce que cela entraîne.

 

Une lecture qui se révèle enrichissante et permet de mieux comprendre certaines dérives.

Publié dans Romans Français

Commenter cet article